J’ai lu ‘Il faut parfois déplier les étoiles’ d’Érika Boyer

Résumé

Tout au long de l’année, Eliott enferme ses vœux à l’intérieur d’étoiles en papier, dans l’espoir de les voir un jour se réaliser. Ils sont variés : monter tout en haut de la Tour Eiffel, avoir son BAC, manger une bonne brioche, acheter une nouvelle paire de baskets… À 16 ans, il y a tant de choses qu’il désire ! Mais quand Sora, son meilleur ami, prend sa jarre à souhaits et s’engage à en réaliser un par jour, pour se faire pardonner d’avoir encore oublié son anniversaire, Eliott n’est plus très sûr de vouloir que ses rêves deviennent réalité. Parce que dans ses étoiles, il y a aussi de grands secrets, comme l’amour qu’il porte à Sora depuis des années… – 24 jours, 24 vœux et 24 chances d’être démasqué. Décembre promet d’être agité !

Mon avis

Vous recherchez une lecture doudou, pour cette période de Noël ? Ce young adult est parfait !
J’ai été complètement immergée dans la période de Noël. Tout y est, le froid de l’hiver sur notre visage, les couches de vêtements qui nous protègent de celui-ci. Nos mains réchauffées par la tasse de vin ou chocolat chaud, l’odeur des biscuits dans la cuisine, la chaleur du foyer ou de ceux qu’on aime. L’ambiance est parfaite pour passer un doux moment.

La particularité de ce roman est qu’il peut se lire soit sous forme de calendrier de l’avant, soit comme un roman classique, selon notre propre rythme. Pour ma part j’ai opté pour la deuxième option. J’aime vraiment le principe du calendrier de l’avant, mais je ne suis pas toujours de nature raisonnable lorsque je plonge dans un livre.

Spoiler Alert : Je confirme je n’ai pas pu lâcher le livre !

Je suis rentrée dedans petit à petit. Il m’a fallu quelques chapitres pour être totalement prise. Je pense que c’est le côté young adult , ça faisait longtemps que je n’en avais pas lu et je comprenais les réactions d’adolescents d’Eli, mais cela a marqué une distance avec moi. Mais finalement celle-ci qui s’est très vite effacée et j’ai vraiment eu le plaisir de profiter pleinement d’eux !

Eliott et Sora, sont vraiment touchants et l’amour qu’ils se portent nous couve dans tous les chapitres (quelle que soit la nature de cette amour) ! Si l’on connait la nature des sentiments d’Eli dès le départ, c’est la détermination de Sora à rendre heureux son meilleur ami, qui nous fera découvrir, au fil des chapitres la sienne. Sora fait peut-être des erreurs, mais son affection pour Eli est une évidence et on comprend parfaitement pourquoi Eli est tombé amoureux de ce garçon ! Alors, les journées passaient et même si j’étais impatiente, j’avais aussi peur pour Eli. Sora était tellement secret parfois et les angoisses d’Eli étaient tellement palpables, que j’ai plusieurs fois souffert avec lui, lorsqu’il pensait qu’il allait peut-être perdre son meilleur ami. Leur capacité à ne pas savoir communiquer, m’a parfois beaucoup frustrée. Mais c’est là qu’ ‘Il faut parfois déplier les étoiles’

Les souhaits vont nous permettre de découvrir davantage Sora et Eli. À chaque chapitre, va être dévoiler le souhait d’Eli que va devoir réaliser Sora. J’ai vraiment adoré ça ! Ils sont divers et variés. Il y a ceux qui, par leur simplicité, nous rappellent que le bonheur est parfois – souvent – dans les petites choses. Il y a ceux qui semblent impossible à réaliser, mais pour lesquels Sora nous montre que le principal c’est d’essayer de trouver un moyen de les toucher du doigt. Puis au-delà des souhaits d’Eli, il y a celui de Sora, celui auquel il ne croit plus, celui qu’il n’ose même plus exprimer et c’était beau aussi de voir qu’Eli allait pouvoir aussi essayer de réaliser le sien.

Grace à ce roman, j’ai découvert de jolies choses sur le Japon. J’ai commencé moi aussi à collecter mes souhaits dans une jarre – qui sait peut-être qu’un jour je les déplierai – mais surtout :

J’ai versé ma larme, parfois. J’ai ri, souvent (Ahhhh la la la, Eli tu as été la raison d’un de mes grands fou rire dans ce livre). J’ai été touchée, beaucoup. Je les ai aimés, énormement.


C’est une lecture doudou de Noël que je prendrai plaisir à relire l’année prochaine !

Citations

« Ce n’est peut-être pas aussi grandiose que ce que je m’imaginais en écrivant mon souhait, mais c’est justement parce que c’est simple que c’est si beau. Et ça l’est plus encore parce que ça vient du garçon dont je suis amoureux. »

« Je crois que c’est la magie de Sora; il me fait tout oublier, et même si je lui en veux parfois pour ça, j’aime énormément qu’il ait ce pouvoir. La magie de Noël n’existe peut-être pas, mais la sienne est bien réelle. »

« Parfois on se méprend totalement sur les sentiments des autres, surtout lorsqu’ils nous concernent. Il arrive aussi souvent que notre amour ne soit pas réciproque, mais cela ne signe pas la fin d’une relation pour autant. Ce qui peut tout briser, en revanche, c’est le silence, les incompréhensions, le malaise. Tant que vous restez muets, vous prenez le risque de vous perdre. Le jour où vous vous parlerez, qu’importe ce que vous direz, un nouveau chemin s’ouvrira à vous et il ne vous restera qu’a décider si vous souhaitez l’emprunter ou non. »

« Pourquoi tu prends des photos de moi ?! réponds-je, cachant ma panique dans l’agacement. Je croyais que ton truc, c’était les familles ?

– Tu es ma famille, Eli. »

« La vie avec Sora est un grand huit dans lequel on m’a forcé à monter et où je fais mon possible pour ne pas lui vomir dessus.

Cette métaphore est parfaite, pensé-je.

2 réflexions sur “J’ai lu ‘Il faut parfois déplier les étoiles’ d’Érika Boyer

  1. J’adore tes posts, tes chroniques, tes retours de manière générale parce que tu me fais toujours sourire, voire rire. Là, en lisant ta chronique, mon coeur s’est gonflé de joie et de gratitude, puis j’ai ri à cause de ce que tu dis à Eliott (comme je t’ai dit sur Insta xD), et ça fait un bien fou. Merci beaucoup, merci pour ça, pour tes mots, ton soutien, pour tout ♡

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s